Lire plus

« Ceci est la couleur de mes rêves » de la Cie Rouge Elea : se confronter au vertige du vide d’elles

31 Oct 2016

[...] Se suspendre au-dessus du vide pour éprouver une forme de liberté, comme l’ADN de cette compagnie qui a fait voltiger les regards dans son précédent Bi Ahizpa (« Les deux soeurs »), avec une introspection plus forte encore, enfouie comme le désir de répondre à ce « Pourquoi je danse au dessus des airs ? » qui l’habite désormais. [...]

Lire plus

Sud-Ouest « Rouge Elea s’est installé à l’hôpital Marin »

16 Sep 2016

À l’aide de ses nombreux instruments de musique et de tout son matériel, Ander Fernandez a voulu tester la communication par le son.

Ce début de semaine et jusqu'à hier, la compagnie Rouge Elea a installé une tente gonflable sur les pelouses de l'hôpital Marin, vers Handi-Plage. Un petit chapiteau pour abriter tout un matériel sonore, des instruments, des microphones et des enceintes. « J'ai l'envie d'explorer les capacités du son à générer des états d'âme et des émotions, explique Ander Fernandez, musicien de la troupe hendayaise. De la même manière, j'ai envie d'expérimenter les possibilités d'expression et de communication uniquement à travers les sons. » C'est dans ce but qu'il a proposé ce laboratoire à l'hôpital Marin pendant quatre jours. « Je l'appelle laboratoire d'expression sonore parce que j'invite les patients à s'arrêter pour jouer, parler, chanter et entrer en communication dans un environnement focalisé sur le son. » Chaque jour, pendant quatre heures, les patients se sont entendus de manière amplifiée, avec des effets sonores, ont joué des instruments, parlé dans un micro et entendu leurs voix dans des casques. Communication non verbale Ander Fernandez n'attendait rien de précis de ces rencontres, même si la compagnie Rouge Elea avait déjà noué quelques contacts enrichissants avec des patients de l'hôpital Marin lors d'un impromptu dansé en avril dernier. « Il y avait eu une grande sincérité et de l'émotion dans cet échange, dans une communication non verbale, par le regard, par le corps. Et les sons ? C'est que nous explorons cette fois-ci. » La compagnie a été créée en 2003 sous l'impulsion de Corine Cella, circassienne formée en danse et en cirque aérien. Depuis 2007, elle partage la direction artistique des créations avec le musicien basque Ander Fernandez. Les deux artistes vivent et travaillent à Hendaye où ils ont créé les spectacles qui abordent le thème de la frontière et de la fratrie. « Notre ligne artistique est d'éveiller un sentiment, une émotion chez le spectateur, partager un regard sensible sur le monde auprès d'un large public, sur un territoire local, national et international. » La compagnie, résolument transfrontalière et transdisciplinaire, considère le corps comme un vecteur d'émotions et de sensations.
Edith Anselme

Lire plus

Résidence Hameka

03 May 2016

Une création très appréciée... Après une semaine de résidence à la salle Hari Xuri, la compagnie Rouge Eléa présentait vendredi dernier, dans le cadre de La fabrique des Arts de la Rue Hameka, deux extraits de son nouveau spectacle intitulé "Ceci est la couleur de mes rêves", devant près d'une centaine de personnes.  

Lire plus

JSL Chalon dans la rue

26 Jul 2015

Dans un décor naturel et poétique, la compagnie Rouge Éléa s’élève dans les airs pour vous livrer sa dernière création. Tu me manquais - et en même temps j’étais content. N’est-ce pas curieux ? » Ces mots de Vladimir, personnage d’En Attendant Godot, de Samuel Beckett, décrivent cette relation complexe qu’il entretient avec son compagnon d’infortune, ce sentiment ambigu qui reproduit les rapports que l’on peut avoir à l’égard d’un frère ou d’une soeur. Relation unique. Ce sont ces rapports ambivalents, qu’une fratrie entretient, que la dernière création de la compagnie Rouge Éléa met en scène. Cette relation unique et particulière qui anime des personnes que la nature a choisi de lier. Ce « j e t ’ a ime moi non plus », que les mots ne suffisent pas à expliquer, c’est par la danse que les deux artistes le matérialisent. Dans une prestation très charnelle, leurs corps expriment le soutien, le rejet, les disputes et les réconciliations, avec une puissance poignante, mais tout en fluidité. Des acrobaties gracieuses, légères, traduisent la tendresse inconditionnelle, la jalousie, la rivalité, la culpabilité aussi. Une composition éthérée qui vous ravira. L. M. À 14 h 15 et 20 h 15, aux Granges Forestier (pastille 25).

Lire plus

Rouge Elea en DSS2016

15 Jul 2015

El programa de artistas en residencia Aterpean, creado por el festival transfronterizo Dantza Hirian, acogerá durante el mes de julio y agosto a las compañías Organik y Rouge Elea para la creación de dos nuevas obras de danza en espacios urbanos.

Lire plus

Artículo en Deia

14 Jul 2015

El periódico DEIA publica un artículo sobre Rouge Elea.

Lire plus

(FR) Mugalariak – EITB

03 Apr 2014

Reportaje en EITB sobre el proyecto Mugalariak.

Lire plus